8 films du 5 au 12 mars, dès minuit. Retrouvez la programmation sur TCM Cinéma Replay.



Quelques raisons de découvrir The Mexican Spitfire, la furie mexicaine :



1 : le modèle de Modern Family : Si The Mexican Spitfire est une des premières séries familiales, la figure de Carmelita est le modèle du personnage de Gloria Pritchett, interprété par la colombienne Sofia Vergara dans la sitcom américaine, Modern Family. Bien avant Vergara, Velez avait inventé les stéréotypes de la bombe latine. Leurs points communs, outre une plastique parfaite : leurs colères, leur impatience, un accent à couper au couteau, un culot sans égal, un petit côté fleur bleue et…une certaine vénalité.

2 : la première sitcom : suite au succès de The Girl from Mexico au cours de laquelle un riche producteur américain trouvait par hasard « la perle rare » au Mexique, RKO décida de lancer une série de films dont la comédienne Lupe Velez serait l’attraction. Dans les huit films, on retrouve à ses côtés des personnages récurrents : le complice Oncle Matt avec lequel Carmelita aime tant s’envoyer des shots et le maladroit Lord Epping. Mais aussi Denis Lindsay, le mari de Carmelita (que trois comédiens interprétèrent successivement) et sa rivale Elisabeth qu’elle est toujours prête à humilier.

3 : la bombe Lupe Velez : Mariée à Gary Cooper, puis à Johnny « Tarzan » Weissmuller, Lupe Velez fut avec Dolores Del Rio et Maria Felix, la grande comédienne latina de l’Âge d’Or. Au fil de la série, on peut s’amuser à l’admirer sous toutes les coutures : brune dans Mexican Spitfire Out West, blonde dans Mexican Spitfire sees a ghost, elle devient rousse dans Mexican Spitfire’s Elephant. Transformiste émérite, elle endosse les habits les plus exotiques comme les plus chics, passant d’un plan à l’autre de la soubrette à la vamp, de la mexicaine type à la femme d’affaires.

4 : danses et groove latino : remarquée dans le premier film pour ses qualités d’interprète et de danseuse, Carmelita refait toujours un petit tour de chant ou de danse aux couleurs latines. Dans le dernier film d’une série qui contrairement à tant de franchises ne faiblit jamais, Mexican Spitfire’s Blessed Event, elle finit même… acrobate.

5 : une femme et une série modernes : dans l’histoire du cinéma, la série est demeurée célèbre pour avoir été projetée en double programme de La splendeur des Amberson de Welles. Mais loin de n’être qu’un divertissement pour exciter les soldats américains pendant la guerre, on peut aussi le regarder comme une façon dont une émigrée mexicaine modeste réussit à s’intégrer tout en gardant, au prix parfois de mille efforts, épisode après épisode, ses particularités et son indépendance féminine. Un exemple : l’enjeu de The Mexican Spitfire est d’obtenir un divorce après un mariage blanc. En cela la furie mexicaine a abordé la première des sujets inédits et tabous dans le cinéma américain.  

TOUS LES FILMS

TOUTES LES SÉANCES

TOUTES LES
SÉANCES
  • CYCLE THE FUTURE IS NOW

    CYCLE THE FUTURE IS NOW

  • CULTE

    CULTE

  • SÉANCE JOHN McTIERNAN

    SÉANCE JOHN McTIERNAN

  • CYCLE HARRISON FORD

    CYCLE HARRISON FORD

  • INTÉGRALE FRANK CAPRA

    INTÉGRALE FRANK CAPRA

  • REPLAY MARS

    REPLAY MARS

  • MERCREDI WESTERN

    MERCREDI WESTERN

  • SÉANCE PAUL VERHOEVEN

    SÉANCE PAUL VERHOEVEN

  • SÉANCE WALTER HILL

    SÉANCE WALTER HILL

  • REPLAY AVRIL

    REPLAY AVRIL

  • INTÉGRALE MEXICAN SPITFIRE

    INTÉGRALE MEXICAN SPITFIRE

MexicanSpitfire-spe.jpg