En février, dès minuit , 14 films. Retrouvez la programmation sur TCM Cinéma Replay.

 

Garçon manqué, forte tête à la langue bien pendue, actrice incontournable… Nous fêterons cette année le centième anniversaire de la naissance de Katharine Hepburn. Rendez-vous avec une très grande dame du cinéma américain, en février, sur TCM Cinéma !

 

À l’aise dans tous les genres, de la screwball comedy aux rôles dramatiques, récompensée de quatre Oscars au fil de sa carrière (cas unique dans l’histoire du cinéma), Katharine Hepburn brûle d’abord les planches dans des adaptations shakespeariennes avant que la RKO et George Cukor ne l’invite à Hollywood. Un coup de poker réussi, puisqu’elle décroche son premier Oscar dès sa troisième apparition à l’écran dans le Gloire Ephémère de Lowell Sherman. La robe-papillon ultramoulante créée par Walter Plunkett qu’elle porte pour les besoins de La Phalène d’argent fascine les foules : un mythe est né. Hollywood est à ses pieds, son pouvoir est à son comble. Elle exige que son salaire soit augmenté de 10.000 dollars pour une seule journée de tournage supplémentaire sur Mademoiselle Hicks, fait remplacer l’acteur Francis Lederer par Charles Boyer dans Coeurs Brisés, insiste pour jouer dans The Little Minister lorsqu’elle apprend que Margaret Sullavan est intéressée par le personnage…

 

Une série de rôles plus risqués, de flops - relatifs - et de rendez-vous ratés avec la presse lui vaudront le surnom malencontreux de “box office poison”... La Rebelle de Mark Sandrich, Pour un baiser et Alice Adams, tous deux réalisés par George Stevens (un des rares metteurs en scène qui lui confie des rôles plus complexes), Marie Stuart, projet bien vite délaissé par John Ford (qui laisse Katherine réaliser elle-même une scène avec Frederic March), tous ces films peineront à séduire les foules malgré leurs qualités évidentes. L’actrice doit même batailler pour figurer à part égale avec Ginger Rogers au générique de Pension d’artistes. Howard Hughes, qui lui rendit visite dans son jet privé sur le tournage de Sylvia Scarlett (une scène immortalisée dans le biopic Aviator avec Cate Blanchett dans le rôle de Katharine Hepburn), contribue à relancer sa carrière avec une comédie au timing parfait, véritable travail d’orfèvre : L’Impossible Monsieur Bébé.

 

Même si Monsieur Bébé  ne remporte pas un franc succès, Katharine Hepburn en profite peu de temps après pour relancer sa carrière et s’offrir une deuxième vie. Elle rachète son contrat avec la RKO et part sous d’autres cieux qui la verront développer une forme de maturité certaine pendant les trois décennies qui suivront. Une de ses rares apparitions au cinéma dans les années 60 : La Folle de Chaillot, réalisé par Bryan Forbes qui s’empare avec joie du projet après le désistement de John Huston, séduit par la perspective de diriger une légende vivante du cinéma américain. Enfin, c’est aux côtés de John Wayne, un autre géant hollywoodien, que nous retrouverons Katharine Hepburn en 1975 avec Une Bible et un fusil, la suite de Cent Dollars pour un Shérif.

 

TOUS LES FILMS

TOUTES LES SÉANCES

TOUTES LES
SÉANCES
  • SAGA L'ARME FATALE

    SAGA L'ARME FATALE

  • SÉANCE MATT DAMON

    SÉANCE MATT DAMON

  • CULTE

    CULTE

  • REPLAY JANVIER

    REPLAY JANVIER

  • REPLAY DÉCEMBRE

    REPLAY DÉCEMBRE

  • INTÉGRALE REPUBLIC PICTURES

    INTÉGRALE REPUBLIC PICTURES

  • MERCREDI WESTERN

    MERCREDI WESTERN

  • REPLAY FÉVRIER

    REPLAY FÉVRIER

  • WEEK-END SPÉCIAL OSCARS

    WEEK-END SPÉCIAL OSCARS

  • CYCLE FRÈRES COEN

    CYCLE FRÈRES COEN

  • INTÉGRALE KATHARINE HEPBURN

    INTÉGRALE KATHARINE HEPBURN

KatharineHepburn.jpg