Tous les vendredis d’avril à 20.45. Une journée spéciale le vendredi 7 avril avec 6 films. Retrouvez la programmation sur TCM Cinéma Replay.

 

Le monde est en ébullition. Il se transforme à vue d’œil. Véritables Nostradamus de leur temps, certains cinéastes avaient imaginé et conçu des sociétés futuristes qui nous apparaissent aujourd’hui comme très proches de la nôtre. Au fil d’une programmation qui revisite les grandes dystopies cinématographiques, le futur, c’est maintenant sur TCM Cinéma.

 

2001, l’Odyssée de l’espace : on a beaucoup dit qu’avec ce film de Kubrick, la science-fiction était rentrée dans l’âge adulte. Finis les décors en carton pâte, les extraterrestres en pâte à modeler et les intrigues délirantes. Désormais, l’intelligence est cosmique, n’a pas de nom ni de visage. Elle est une entité invisible, une quête métaphysique. La matrice de la science-fiction moderne, à commencer par Interstallar de Christopher Nolan.

 

2010 : Suite de 2001, à la recherche de l’ordinateur Hal 9000, sorte de super I Phone. Pour réussir à l’intercepter sur Jupiter, Américains et Soviétiques marchent main dans la main en pleine guerre froide. Peter Hyams avait le premier imaginé la fin des conflits et fait tomber le mur et le rideau de fer. Film sur la communication, c’est une des influences souterraines de Premier contact de Denis Villeneuve.

 

Minority Report : Avec ce thriller de science-fiction, inspiré comme Blade Runner de Philip K. Dick, Spielberg invente un futur crédible où chaque homme (comme ici Tom Cruise dans un de ses meilleurs rôles), en fonction de ses goûts et intérêts, est interpelé dans la rue par des enseignes publicitaires. Spielberg avait inventé le conseil personnalisé et intelligent. Mais aussi le balayage tactile et les applications numériques bien avant Steve Jobs.

 

Soleil Vert : La pollution a ravagé la Terre, entourée d’une nappe maussade. La surpopulation gangrène des centres urbains devenus monstrueux. Si la nature s’est éloignée de l’homme, l’homme n’en a jamais autant rêvé, au point de vouloir mourir pour elle. Soleil vert est le premier film bio, néo rural, hypster et anti spéciste.

 

RoboCop : La police est sur les dents. Elle doit réaliser ses quotas. Rien de mieux qu’un robot pour faire le sale job à sa place. Premier film américain du néerlandais Paul Verhoeven, Robocop est une satire détonante sur un monde où les chiffres règnent en maitre, où le crime apparaît comme une simple donnée à éradiquer et non à comprendre. Un film effrayant et hyper violent où l’homme est devenu pire que la machine.

 

New York 1997 : Manhattan en 1997, imaginé par John Carpenter en 1981, est une version monstre d’Alcatraz et de ce que sera vingt ans plus tard Guantanamo. Dans cette comédie western de science-fiction, entre serial et film d’évasion, classique et moderne à la fois, son héros badass à souhait (campé par Kurt Russel), et ami des plus démunis, doit sauver à contrecœur un président des États-Unis corrompu jusqu’à la moelle. Un Watchmen avant l’heure.

TOUS LES FILMS

TOUTES LES SÉANCES

TOUTES LES
SÉANCES
  • CYCLE THE FUTURE IS NOW

    CYCLE THE FUTURE IS NOW

  • CULTE

    CULTE

  • SÉANCE JOHN McTIERNAN

    SÉANCE JOHN McTIERNAN

  • CYCLE HARRISON FORD

    CYCLE HARRISON FORD

  • INTÉGRALE FRANK CAPRA

    INTÉGRALE FRANK CAPRA

  • REPLAY MARS

    REPLAY MARS

  • MERCREDI WESTERN

    MERCREDI WESTERN

  • SÉANCE PAUL VERHOEVEN

    SÉANCE PAUL VERHOEVEN

  • SÉANCE WALTER HILL

    SÉANCE WALTER HILL

  • REPLAY AVRIL

    REPLAY AVRIL

  • INTÉGRALE MEXICAN SPITFIRE

    INTÉGRALE MEXICAN SPITFIRE